Mythes et idées reçues sur le cerveau.

Du 15 au 21 mars 2021, c’est la Semaine du Cerveau ! Un événement coordonné par la Société des Neurosciences et le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
L’occasion de rappeler les liens étroits entre neuroscience et pédagogie, mais aussi de lever le voile sur quelques idées reçues ! 

Nous n’utilisons que 10% de notre cerveau ?

On entend souvent que l’être humain n’utilise que 10% de son cerveau et que son potentiel serait bien plus grand.  Débloquer les 90% restant est d’ailleurs une idée qui a fait rêver de nombreux auteurs, journalistes et cinéastes (comme Luc Besson dans le film Lucy). Malheureusement, cette idée est un mythe qui ne repose sur aucune preuve tangible.
Bien au contraire, les imageries médicales modernes montrent que nous mobilisons à chaque instant et pour chacune de nos actions, une grande quantité de nos régions interconnectées et réparties dans les deux hémisphères. Même lorsque l’on dort, c’est la totalité de notre cerveau qui est mise à contribution et reste active !

Si ce mythe a pu devenir aussi populaire, ce n’est donc pas parce que nous n’utilisons pas tout notre cerveau, mais peut-être bien, seulement, parce qu’on l’utilise mal.

Les créatifs utilisent leur cerveau droit et les rationnels leur cerveau gauche ?

Je pense que vous avez déjà tous entendu cette remarque : si l’on est créatif, c’est parce que c’est notre cerveau droit qui est le plus actif et à l’inverse si l’on est rationnel, c’est parce que c’est notre cerveau gauche qui est le plus actif. Peut-être même avez-vous déjà vu passer sur les réseaux sociaux quelques illusions d’optique censées déterminer votre cerveau dominant, comme celle de la danseuse :

Si vous voyez tourner cette danseuse dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est que vous êtes censé utiliser votre cerveau droit. Si vous la voyez tourner dans l’autre sens, vous utilisez le cerveau gauche.

Mais en vérité, si vous n’êtes pas très doué en dessin, ce n’est pas la faute de votre cerveau !
Tout d’abord revenons sur cette histoire de deux cerveaux. Bien évidemment, il ne s’agit pas de deux cerveaux différents, mais des deux hémisphères de notre cerveau.
S’ils existent réellement et qu’ils possèdent bien chacun quelques caractéristiques qui leur sont propres (par exemple : l’hémisphère gauche est le siège des principales fonctions du langage, même si cela est un peu moins vrai chez les gauchers que chez les droitiers), la quasi-totalité des tâches que nous effectuons demande la collaboration des deux hémisphères.

Qu’il s’agisse de créer ou de rationaliser, les deux moitiés de nos cerveaux fonctionnent donc ensemble en permanence !
Ils sont d’ailleurs reliés entre eux par une voie massive de communication, appelée « corps calleux ».

Tout se joue dans la petite enfance pour apprendre ?

Une croyance populaire laisse entendre que certaines connaissances ne peuvent s’apprendre que lorsqu’on est enfant, sous peine ne plus pouvoir réussir à les assimiler ou alors très difficilement.

« Tout se joue avant six ans » est même un best-seller américain écrit par le psychologue Fitzhugh Dodson.

Mais derrière ce titre tape-à-l’œil et cette croyance bien ancrée, la réalité est tout autre.

Il est vrai qu’au début de notre vie, la plasticité neuronale, c’est-à-dire la capacité de notre cerveau à se remodeler et donc à apprendre, est la plus intense. Ce n’est pas pour autant que nous ne sommes plus capables d’apprendre après.  

D’ailleurs si tout se jouait avant 6 ans, pourquoi se fatiguer à lutter et continuer études et formations bien après ?

Heureusement pour notre espèce, l’homme est programmé pour apprendre tout au long de sa vie ! Cela sera simplement un peu plus long et peut être un peu moins facile avec l’âge.

Il faudra trouver donc une autre excuse pour ne pas réaliser votre prochaine formation (et moi pour ne pas encore avoir passé mon permis) !

Connaissiez-vous déjà ces croyances populaires ?  Souhaitez-vous que l’on s’attaque à d’autres mythes du cerveau dans un prochain article ? 

N’hésitez pas à nous le dire en commentaire et à nous partager votre avis !

Laisser un commentaire