Mythes et idées reçues sur le cerveau – 2

Depuis toujours, les nombreux mystères qui entourent le fonctionnement de notre cerveau, de notre attention et notre mémoire passionnent les foules et les scientifiques.
Au fil des années, de nombreuses études ont essayé de percer leurs fonctionnements, certaines avec des résultats surprenants ou erronés, ont créé des mythes et des légendes urbaines qui peuvent être des idées reçues.

Décryptons quelques-unes de ces idées reçues :

Hommes et Femmes ont des intelligences très différentes

Préjugés, inconscience collective ou fruit de l’évolution ? On entend souvent dire que les femmes et les hommes n’ont pas la même intelligence, mais qu’en est-il vraiment ? Est-ce que cela fait partie des idées reçues sur le cerveau ?

D’un point de vue strictement anatomique, le cerveau de l’homme est plus volumineux et plus lourd que celui de la femme. (Mais qui dit plus gros, ne dit pas forcément plus intelligent et rapporté à la taille du corps, cet écart disparait.)
Il existe également des différences fonctionnelles. Par exemple chez la femme, certaines fonctions apparaissent plus actives, c’est le cas de l’aire du langage par exemple.
Une autre différence provient des hormones sexuelles parcourant le cerveau, qui varient donc en fonction du sexe de l’individu. Mais aucun lien n’a pu être fait entre ces variations et leurs éventuels effets sur le cerveau.

C’est peut-être ces différences qui ont poussé l’idée populaire d’un cerveau « femme » et d’un cerveau « homme ».
Mais depuis, de nombreuses études sont arrivées à la même conclusion :  l’intelligence des hommes et des femmes est tout à fait comparable et aucune différence liée au sexe n’a réellement d’impact.

Écouter Mozart rend intelligent

En 1993, des chercheurs américains publient dans la revue Nature des résultats étranges : écouter du Mozart permettrait d’améliorer son QI.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont soumis trois groupes d’adultes à des tests cognitifs du QI avant et après avoir écouté soit une musique relaxante, soit Mozart, soit rien.

Le résultat : le groupe d’adultes ayant écouté Mozart semblait mieux réussir les tests de QI, notamment ceux liés aux capacités de raisonnement dans l’espace.

Bien qu’étant préliminaires, ces résultats firent rapidement le tour du monde et que la légende prit racine. Quand bien même l’effet ne durait que quelques minutes et que les autres tests ne montraient rien.

Surfant sur cette vague, de nombreux produits ont inondé le marché éducatif. En promettant de développer l’intelligence des enfants et des adultes grâce à la musique. (Alors que l’étude initiale se limitait à l’adulte !).

Des années plus tard, il fallut se rendre à l’évidence, ses résultats n’étaient qu’un hasard scientifique*. Et même si l’étude de ces chercheurs avait été menée sérieusement, le résultat n’a jamais pu être confirmé ni reproduit par d’autres études.

*(Chabris en 1999 a finalement réalisé une méta-analyse basée sur 16 études portant sur l’effet Mozart.

Il conclut que ce dernier était trop faible pour être valide.)

Le cerveau des femmes/des jeunes est multitâches, une des idées reçues sur le cerveau ?

Notre sexe notre âge ont-ils réellement une influence sur notre capacité à être multitâche ?
C’est une croyance populaire bien ancrée de notre société, les femmes et les jeunes sont plus doués pour les activités multitâches.

Mais comme bien souvent avec les croyances populaires, la réponse scientifique est : non.
Cumuler les tâches met le cerveau en difficulté, et cela, quel que soit notre âge ou notre sexe.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il est interdit de conduire et de téléphoner en même temps.
Notre cerveau est beaucoup plus efficace lorsqu’il réalise une tâche à la fois.

Retrouvez notre premier article sur les idées reçues sur le cerveau juste ici : Mythes et idées reçues sur le cerveau.

Laisser un commentaire